Vous êtes ici : Accueil Spécialités Chirurgie viscérale et digestive

Chirurgie viscérale et digestive

Chirurgie digestive St NazaireDes chirurgiens exercent dans le domaine de la chirurgie générale, viscérale et digestive à la Clinique Mutualiste de l’Estuaire.

La grande majorité des interventions est conduite par voie coelio-chirurgicale, ce qui permet une récupération plus rapide et donc une reprise des activités quotidiennes avec un délai plus court . L’activité principale de cette spécialité est le traitement chirurgical de toutes les tumeurs digestives bénignes ou cancéreuses.

La chirurgie viscérale et digestive prend en charge la chirurgie pariétale avec les problèmes de déhiscence de la paroi abdominale antérieure (hernies inguinales, crurales, ombilicales, les éventrations post-opératoires, etc…).

La chirurgie des lithiases des voies biliaires (vésicule biliaire, cholédoque) rentre également dans son domaine d’expertise.

De même, cette spécialité comprend, la chirurgie du foie et de la rate (métastases hépatiques des cancers colo-rectaux, kystes spléniques, etc…), la chirurgie des maladies Inflammatoires de l’intestin grêle (maladie de Crohn), du colon sigmoide (sigmoïdite) et la chirurgie dermatologique (naevus, mélanomes, carcinomes cutanés, etc.), et des parties molles (sinus pilonidal, lipomes, abcès, etc.).

Récupération Améliorée Après Chirurgie

La Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC) est un mode d’approche de l’intervention chirurgicale qui permet au patient de retrouver rapidement son autonomie.
Les grands principes de la RAAC :
• Continuer l’alimentation et l’hydratation le plus tard possible avant l’intervention, et les reprendre le plus tôt possible après celle-ci afin que le transit intestinal redémarre au plus vite.
• Se lever le plus précocement après l’intervention pour maintenir le tonus musculaire et une bonne respiration.
• Gérer la douleur de manière optimale pour éviter qu’elle n’entrave le retour rapide à l’autonomie.
• Permettre un retour rapide à l’autonomie pour diminuer le risque de complications liées à l’alitement (infections pulmonaires, thrombophlébites,…).

Document à télécharger

Pour en savoir plus en image :